Carnet de route

Microclimat sur Hauteroche

Sortie :  Escalade en falaise du 08/06/2013

Le 08/06/2013 par JC

 

 

Si la météorologie est une science, il est toujours bon de se rappeler que la nature a souvent le dernier mot. Et nous avons pu en être encore les témoins heureux lors de ce week-end sur les falaises bourguignonnes de Hauteroche, petit village situé à quelques kilomètres de Semur-en-Auxois et du site d’Alésia.

 

L’orage qui devait gronder dès notre arrivée et être suivi pour une bonne partie du week-end de pluies capricieuses a en fait laissé place à un climat très généreux, semblable à l’humeur joyeuse de notre équipée prête à en découdre avec le calcaire.

Première approche de la falaise pour certain(e)s, retour au « vrai » pour d’autres, la longue falaise de Hauteroche propose un compromis intéressant de par le nombre important de voies, de difficultés et de type de prises.

L’approche se fait souvent sous couvert de la forêt mais le soleil, bien que souvent masqué par un voile nuageux, tente d’éclairer les parois et de sécher l’humidité nocturne.

 

Afin de bien commencer notre progression, Joël a enseigné quelques manœuvres de cordes essentielles pour les novices, avant toute ascension.

 

Et puis nous nous sommes élancés vers les cimes (certes, de 10 à 25 mètres seulement, mais ça fait déjà son effet la première fois).

La petite falaise (des voies de 10 mètres environ) d’abord pour huit d’entre nous, pour un échauffement en douceur, mais avec des voies très plaisantes telles « la chute » dans laquelle les prises étaient bonnes et variées, avec quelques pas nécessitant de bien utiliser la faille naturelle.

 

Autre leçon pour les novices : choisir un bon relais pour l’assurage – rien de tel que la nature pour cela, la preuve par l’image (bon, personne n’a rien vu, et de toute façon il paraît qu’un bon arbre c’est ce qu’il y a de plus solide).

 

De leur côté, nos quatre Daltons (JB, FX, Peter et Félix) décidaient d’attaquer le vif du sujet sur la grande falaise (20-25 mètres).

L’occasion de nous montrer comment faire quelques figures libres lorsque la prise de main est capricieuse et qu’elle zippe sans prévenir.

 

Et puis, en milieu d’après-midi, regroupement général vers la grande falaise, sous le soleil.

Après une belle journée sportive, une étape gourmande s’imposait. Nous nous sommes donc retrouvés dans un petit restaurant fort sympathique, Le Bistrot de Louise, à Venarey-les-Laumes.

Nourriture copieuse et servie par une équipe très accueillante.

La pluie tant redoutée a résonné sur nos toiles de tente pendant quelques heures mais au lever, le soleil, un peu timide au départ, s’est ensuite montré très généreusement tout au long de la journée.

 

Dimanche matin, sus aux parois !!! Mais attention, le calcaire de Hauteroche est parfois assez piégeux.

Casque vivement conseillé donc et il vaut mieux vérifier les prises avant de s’y accrocher fermement.

Une partie du groupe s’est hissée dans des voies de 4b à 5c, les plus gaillards tentant vaillamment quelques beaux 6a et 6b.

Après en avoir pris plein les bras, plein les poumons et pleins les yeux, nous avons tiré un bilan très positif de ce week-end : beaucoup de plaisir à partager ces deux journées tous ensemble, de belles voies, un apprentissage réussi pour les petits « nouveaux » en falaise (merci à toutes et à tous pour tous vos conseils fort utiles et votre gentillesse) et une envie de recommencer au plus vite.

 

Un merci particulier à Dominique pour l’organisation

 

La preuve en images dans la phototèque!







CLUB ALPIN FRANCAIS ORLEANS
COMPLEXE CHARDON
15 RUE DES DAHLIAS
45100  ORLEANS