Carnet de route

Kalymnos

Sortie :  Rassemblement escalade du 09/08/2015

Le 14/09/2015 par Ellen Vilz

Il y a un an, un cafiste hors pair, un grimpeur d’exception, notre cher président, décide de retenter une aventure des plus folles jadis appréciée par notre communauté : un voyage dans une contrée lointaine où les pieds souffrent, la peau s’arrache et la hauteur enivre… Kalymera Kalymnos ! Suivi de ses deux acolytes, Annie et Jojo la Fripouille, les mois passèrent et cette expédition prit forme. Ils embarquèrent avec eux 14 autres personnes pensant passer des vacances reposantes, au soleil, farniente… sans pluie… du moins c’est comme cela que tout avait été présenté. On ne nous avait pas tout dit ! Mais où allons-nous ? Que va-t-il nous arriver ? Trop tard, le 9 août 2015 à 23h précises une bande de 17 cafistes part à la conquête de Kalymnos.

Arrivées là-bas, nos pupilles sont éblouies par ce panorama sublime : des falaises de partout, la mer... Ça change radicalement d'Orléans, nous voilà au paradis des grimpeurs.

Notre première mission est de trouver un moyen de locomotion, un joly jumper des temps modernes, les scooters !!!  Dans les conducteurs nous avions de tout : ceux qui ne passent pas les 70km/h, ceux qui s'arrêtent tout le temps pour admirer les paysages, ceux qui roulent normalement, ceux qui foncent à toute vitesse. Une chose est sûre, la liberté est à la portée de chacun d’entre nous sur cette monture qui pétarade un peu partout et dans tous types de sentier.

Nos journées se résument à se lever à 6h30 - oui oui, vous avez bien lu, 6h30 mais bon les vacances au CAFO  ne sont pas faites pour se reposer… Arnaque sur le prospectus de cette aventure ! C’est parti  08h-08h30, ces mordus de la grimpette sont à l’assaut de n’importe quel bout de rocher sur cette île. Quelles bonnes parties de rigolades ! Et la grimpe là-bas est superbe. Entre un super équipement et des pieds qui ne peuvent que tenir, nous avons juste à dire "vive Kalymnos !".

Les journées ne sont pas finies … Retour au bercail entre 13h et 14h, le petit repas du grimpeur (souvent salade pour les plus expérimentés, grignotages pour les flemmards) et la grosse sieste de digestion. Pour ça, c’était bien vendu avec l’aventure, on se repose quand même un peu au CAFO...

Et ce n’est pas fini ! La suite du programme était d'aller admirer les fonds marins.

Une après-midi, nous sommes allés faire du deep water solo. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est juste grimper en partant de l'eau. Tu grimpes, tu grimpes… "C’est long"… Tu grimpes, tu grimpes… “Mais il est où le spit !”... Tu grimpes tu grimpes… “Mais mon bodard ? Mais qui m’assure ? Mon nœud ? Ahhh !  Mais que fais-je ?”... Tu grimpes tu grimpes et tu lâches...PLOUF. En résumé, de fortes sensations, surtout pour ceux qui tentent le grand saut...

La journée typique se termine alors par un restaurant tous ensemble, en famille. La récompense de  tout grimpeur en ces journées pleines d'actions et surtout merveilleuses, c’est bien la fameuse Mythos !

En résumé, nous avons des souvenirs plein la tête et le retour sur nos terres plates orléanaises est un peu obscur, pas évident de revenir dans la vraie vie... En tout cas si notre récit vous a donné envie de découvrir cet endroit magique, ne vous inquiétez pas, le CAFO y retournera.

Amicalement,

Ellen Vilz et Maxime Gourlay







CLUB ALPIN FRANCAIS ORLEANS
COMPLEXE CHARDON
15 RUE DES DAHLIAS
45100  ORLEANS
Agenda